Hall of Fame du Hockey à Toronto

Sur la route des Chutes du Niagara, un stop à Toronto est prévu. Je me suis donc arrêté dans le Temple de la Renommée du Hockey, lieu obligatoire pour les fans de ce sport qui passent par la mégalopole anglophone. Au milieu de statistiques, maillots, objets, reconstitutions, parties ludiques, cette visite est vraiment prenante. Suivez le guide.
Sculpture, évoquant l’entrée sur la glace de joueurs, devant le bâtiment du Temple de la Renommée

 

Sculpture, évoquant l’équipe du Canada qui a triomphé de la Russie dans la série du siècle, devant le musée

Collections

La 1re étape est de trouver le musée dans le bâtiment. Si la boutique et la sortie sont rapidement identifiables, j’ai galéré à situer l’entrée pour payer mon écot, fixé à 19 $. Avec le billet, le chargé de clientèle me tamponne la main pour prouver mon admission.

A seigneur tout honneur, le grand hall d’entrée est dédié à la NHL! De nombreuses vitrines sont présentes pour illustrer l’Histoire du championnat nord-américain. Chandails, casques, gants, palets… Tout est là pour honorer les glorieux anciens, joueurs ou arbitres. L’une des premières vitrines rend hommage à l’équipe championne tenante de la Coupe Stanley: Les Pingouins de Pittsburgh.

Vitrine consacrée aux champions en titre

Ensuite, on se ballade, se laisse transporter par le passé très riche de la NHL. Là, des maillots de All Star Game, ici des statues, là encore des statistiques avec les meilleurs pointeurs… Il y a même une vitrine consacrée à la Coupe du Monde, remportée par le Canada sur l’Europe, de l’an dernier. Lemieux, Gretzky, Roy et les autres sont tous présents. On retrouve aussi la cage dans laquelle « The Great One » a inscrit son 802e but dans la ligue!

Statue imposante d’un gardien de but (Ken Dryden des Canadiens de Montréal qui attendait dans cette position)

 

Cage dans laquelle le « Great One » a battu le record de but en carrière

 

Pour les fans d’histoire du jeu et des statistiques, vous trouverez votre bonheur dans les allées. Même si la luminosité est assez sombre, elles sont larges et vous pourrez déambuler tranquillement, à votre rythme.

A nos bras meurtris…

Avant de migrer au Centre Bell, qui n’a toujours pas connu la joie d’un sacre, les Canadiens de Montréal évoluaient au Forum. Pour ceux qui, comme moi, n’ont pas eu la chance d’y mettre les pieds en configuration hockey (un cinéma est là aujourd’hui), une reconstitution du vestiaire est présente. On imagine aisément la causerie d’avant match au milieu des joueurs légendaires tels que Guy Lafleur, Maurice Richard ou Serge Savard. Sur les murs, la devise du club (qu’on retrouve sur les chandails): « Nos bras meurtris vous tendent le flambeau, à vous toujours de le porter bien haut ».

Photo de la reconstitution du vestiaire du Forum de Montréal

Interactifs

Au-delà des visuels, le musée regorge d’activités ludiques et interactives pour petits et grands. Là, un poste de commentateur pour se prendre pour un journaliste, là, des simulations de gardiens pour arrêter les shoots adverses, concours de tir, des questionnaires, des vidéos 3D de matchs… Tout est fait pour vivre une expérience immersive avec toute la famille.

Hors NHL (Maillots exotiques, IIHF…)

Au-delà de la grande ligue, le reste n’est pas oublié. En effet, il y a d’autres parties au musée que ce soit pour des ligues mineures nord-américaines (AHL, juniors, féminines…) ou le hockey international. Effectivement, c’est ici que l’IIHF (Fédération internationale qui organise les Championnats du Monde chaque année) a installé son temple de la renommée, plus international que l’original. On trouve dans cette section, outre un masque de gardien géant (!), des maillots de nombreuses nations jouant à ce sport telles que la Grèce, la Thaïlande ou le Brésil.

Exemple de vitrine avec des maillots moins courants

 

Énorme maque de gardien dans la partie consacrée à l’IIHF

On y trouve également l’espace pour les championnats du monde et les Jeux Olympiques dont la cage (ça doit être une manie) qui a accueilli le but en or victorieux de Sydney Crosby en 2010 à Vancouver. Le clou est évidemment la liste des membres intronisés (joueurs, joueuses, arbitres, bâtisseurs…) de divers pays, dont la France (avec notamment Louis Magnus ou Philippe Bozon, en attendant peut-être Cristobal Huet)

Les Suédois, champion du monde en 2017, cela rappelle des souvenirs à Paris.

 

Cage dans laquelle Crosby a marqué le but en or en finale des JO 2010 de Vancouver

Concernant les autres niveaux américains, beaucoup de trophées sont présents (comme la Coupe Calder en AHL) avec l’historique des vainqueurs. De plus, une rétrospective des lauréats de la saison précédente est installée: d’un côté, les professionnels et séniors, et de l’autre: l’universitaire et hockey junior. De même, des vitrines sont établies pour connaître les différentes équipes filiales dans les divisions inférieures. Très intéressant.

Trophées américains de niveaux inférieurs: AHL et ECHL

Coupe Stanley et portraits des membres

Dans la dernière salle trône la Stanley Cup, celle-là même qui sera remise en fin de saison. Cependant, elle partira se faire restaurer à l’automne, car l’anneau avec le nom des vainqueurs le plus bas est terminé, le tour est complet. Un nouvel anneau sera donc rajouté avec les champions de cette saison pendant que le plus ancien présent sera retiré (notamment le nom de Maurice Richard). Une pièce accueille le trophée d’origine. Cette partie du musée est impressionnante avec les noms et les portraits des membres intronisés. Il y a même un mur pour les journalistes du hockey.

Le trophée des Champions, bientôt mise à jour avec un nouvel anneau pour les lauréats 2018

 

Le trophée original: il y a beaucoup moins d’anneaux avec les équipes championnes

Une fois toutes les expositions visitées, il est temps de sortir du musée. La sortie mène directement dans la boutique souvenir et dans le grand hall su centre commercial. Dans ce dernier, des vitrines avec les 7 équipes canadiennes en NHL (Canadiens de Montréal, Mapple Leaf de Toronto, Senators d’Ottawa, Oilers d’Edmonton, Flames de Calgary, Jets de Winnipeg et Canuks de Vancouver) avec chandails, objets et autres.

Sortie de la boutique

On peut y rester des heures dans ce musée qui est une mine de renseignements, de reliques, de souvenirs. Tout fan de hockey passant dans le coin devrait venir ici. Je pense que j’y retournerai plus longuement, notamment pour profiter encore plus des espaces ludiques. Possible aussi que j’aille visiter d’autre Hall of Fame aux USA en fonction de mes voyages (Rock and roll ou Basketball par exemple).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s