Trip de 4 jours à Montréal grâce à la Banque Nationale du Canada (2/2)

 Après le début de mon périple à Montréal, voici la suite de mes aventures canadiennes avec la 2ème journée de visites et de rencontres ainsi que la journée libre avant le grand départ.

Marché Jean Talon

 Pour cette 2ème journée, visite du marché Jean Talon, rencontre avec la blogueuse MeMyselfandMontreal, temps libre et match. Gros programme donc. Tout d’abord, rendez vous au café « Juliette et Chocolat », géré et fondé par une française, pour une 1ère captation vidéo. L’endroit est sympa et le chocolat y est proposé sous plusieurs formes. Après les 1ers échanges, direction les allées du marché. Etant proche de l’hiver, des bardages commencent à fleurir tout autour, même si il reste encore quelques bancs de maraîcher profitant du soleil du jour. Florence m’indique qu’elle vient souvent ici et qu’elle apprécie le quartier. Le marché est un bon lieu pour faire ses courses, avec de bons produits. D’ailleurs, nous goûtons un excellent jus de pomme. La citrouille et autres cucurbitacées oranges sont les stars en cette période de l’année.

De l’ail en vente au marché Jean Talon

Après notre tour dans le marché, direction un restaurant servant de la poutine. Ah, la poutine. Plat traditionnel québécois à base de frite, de fromage local et d’une sauce brune chaude faisant fondre ledit fromage. Bourratif, assurément, mais utile lors des longues et froides soirées d’hiver. J’avais déjà pu ce plat en France par 2 fois et cela n’avait rien a voir. Celle mangée ici est bien meilleure. Comme me le faisaient remarquer Florence et Madeleine, il faut manger sa 1ère poutine locale dans une bonne adresse et non à la Ronde comme l’a fait Florence en son temps.

Véritables Poutines Montréalaises

La Ronde est un parc d’attraction à Montréal. J’ai donc eu de la chance d’aller au bon endroit. Une fois le repas terminé, il était temps de dire au revoir à tout le monde. En effet, la partie organisée du voyage touchait à sa fin. Florence retournait à son blog et Madeleine rentrait chez elle, non sans m’avoir remis l’ultime temps fort du trip: le précieux sésame pour le match des Canadiens de Montréal le soir même au Centre Bell. J’avais en main un Graal pour moi. Fan de hockey, supporter des « Habs » j’allais pouvoir assister pour la 1ère fois de ma vie à un match de NHL, la meilleure ligue de hockey sur glace du monde! Le matin, j’avais répondu à Florence à propos de ma « Bucket List » que voir un match de NHL était important pour moi. Content de réaliser ce rêve. Nous nous quittons donc sur des « au revoir » et je m’en vais prendre le métro pour aller au Mont Royal.

Mont Royal

Vue de la ville de Montréal depuis un belvédère du Mont Royal

Déjà, pas de métro direct pour y aller. Il faut marcher depuis l’arrêt le plus proche, et ça monte. Le Mont Royal, c’est une montagne dans la ville. Paradis des joggeurs et cyclistes, les multiples chemins offrent divers dénivelés aux courageux. Malheureusement pour moi, les couleurs d’Automne des semaines précédentes commençaient à partir. Donc peu de rouge, orange et jaune sur les feuillages de la flore. Cependant, l’effort d’arrivée aux belvédères vaut vraiment le coup. Plusieurs points de vue permettent de voir la ville d’en haut avec la forêt en 1er plan. Superbe, même si le ciel est quelque peu voilé. Et, en effet, cela doit être encore plus magnifique avec les teintes automnales. J’ai terminé ma petite visite du mont par le lac aux castors avant de repartir vers la ville après cette escapade champêtre. Je retourne à l’hôtel pour poser mes affaires et direction le Centre Bell pour le Game du soir.

Belle architecture dans le parc du Mont Royal

Game des Canadiens de Montréal

 Les Canadiens de Montréal, club historique de hockey nord américain. C’est l’un des plus ancien et un des plus titrés d’Amérique du Nord. Peut être ici plus qu’ailleurs, la pression des résultats est toujours présente. Tout au long du chemin qui mène de l’hôtel à la patinoire, je sens l’excitation monter en moi. J’arrive enfin devant l’entrée et de nombreux supporters arrivent. Un défilé de maillots, bonnets, écharpes se pressent pour entrer ou pour fumer une dernière cigarette. Enfin, j’utilise mon précieux sésame au contrôle d’entrée (avec portique de contrôle, comme à l’aéroport) et me voici dans le temple du hockey canadien. Grand, très grand. Ayant de l’avance avant l’échauffement, je fais le tour du propriétaire comme on dit. Je traverse l’allée des bâtisseurs (joueurs, dirigeants et entraîneurs mythiques de la franchise) pour arriver à la boutique. Pleine de supporters. J’ai craqué, j’ai acheté un chandail que je me suis empressé d’enfiler avant d’aller à ma place. L’enceinte se remplie au fur et à mesure que l’échauffement des 2 équipes avance.

Boutique du club dans le Centre Bell

Après la présentation des joueurs, les équipes reviennent sur la glace pour les hymnes. Star Spangled Banner pour les USA (la NHL étant américaine, cet hymne est joué à tous les matchs), Ô Canada pour les locaux. Ce dernier est repris à l’unisson par les supporters. Le puck est lâché, le match commence. Il oppose 2 équipes pas très en forme. En effet, les Rangers de New York sont guère mieux au classement que les Habs. Je suis surpris par le peu d’ambiance lors du match, hormis quelques « Go Habs Go! » venus des tribunes. En revanche, quand les canadiens marquent, c’est la folie dans les travées. D’ailleurs, les locaux mènent à la fin du 1er tiers temps. Mais les New Yorkais ne se laissent pas faire et les Canadiens doivent s’employer pour réussir à s’imposer 5-4. C’est l’explosion de joie au Centre Bell. Tout le monde acclame et félicite ses favoris. Même si le succès a été compliqué à aller chercher, la victoire fait du bien après un début de saison plus que mitigé.

Numéros de Chandails retirés, Coupes Stanley remportées: vue du centre de la patinoire en fin de match

J’ai adoré l’expérience de mon 1er match de NHL, je renouvellerai l’expérience lors de mon expatriation, c’est sur. Même si je suis un peu déçu par l’ambiance, j’étais content de retrouver une grande arène pleine pour un match de hockey depuis le mondial… Je suis rentré à l’hôtel le cœur léger et en joie avec mon chandail entendant deci delà les supporters être heureux. Je prévois de visiter le Centre Bell le lendemain pour en savoir plus.

Vieux Montréal

Dimanche matin, la nostalgie me gagne au réveil. C’est déjà mon dernier jour ici et j’ai journée libre avant d’aller à l’aéroport. Après le match de la veille, je voulais visiter le Centre Bell pour, pourquoi pas, prendre des contacts en vue de mon arrivée en janvier (éventuellement devenir guide). Arrivé en avance sur place, je vais faire un tour à la cathédrale en attendant. Elle me rappelle des souvenirs. En effet, lors de ma précédente visite en 2002, mon groupe des JMJ et moi avions eu l’honneur d’échanger avec l’organiste du lieu. Après la discutions, il nous avait offert un récital à côté de l’orgue qui est situé en hauteur. Grosse crise de vertige en écoutant « La Toccata » de Bach… Je me suis contenté, cette fois-ci, de marcher dans la nef et les transepts. Et d’y voir des plaques hommages à d’anciens cardinaux devenus Pape après la visite en ce lieu.

Vue de l’Autel

Une fois achevé le voyage religieux, je me dirigeais vers le temple du hockey. Malheureusement, le guide n’est jamais venu (j’ai attendu 30 minutes avec des québécois également intéressés). Je suis donc allé me restaurer à la Cage (une fois n’est pas coutume) avant de me balader en ville.

Statue de Jean Béliveau, joueur mythiques des Habs

Au programme: Parc Jean Drapeau parcouru rapidement (mauvais temps, et tant de choses à voir) avec l’île Notre Dame et le circuit de Formule 1 Gilles Villeneuve (icône du sport automobile ayant piloté pour Ferrari , son fils Jacques a été champion du monde en 1997) ainsi que le spot des épreuves d’aviron des JO 1976. Ensuite, retour sur les rives du Saint Laurent pour déambuler dans les rues du Vieux Montréal.

Vue du biodôme

Rues pavées, maisons plus traditionnelles, le style dénote avec les buildings en verre de type nord américain. Balade pas inintéressante avec de jolies choses observées comme des statues relatant l’histoire de la ville et la rivalité franco-anglaise, des petites ruelles… Un morceau de veille France en Amérique.

Rue pavée
Rue pavée avec le Saint Laurent en fond

Retour en France

Ça y est, le séjour à Montréal touche à sa fin. La valise est bouclée, les cartes aux proches envoyées, les souvenirs dans la tête et les appareils photo. Il est temps de sauter dans le taxi et repartir vers mes pénates. Pas de soucis sur le vol de retour, si ce n’est un avion un tantinet moins confortable qu’à l’aller. Une fois à Charles de Gaulle, l’ultime captation vidéo est prévu par Les Pauline. Je rencontre donc Pauline, la blonde, et nous échangeons sur mon expérience, ce que j’ai aimé, ce que je cherche dans l’expatriation. Encore une fois, le temps de partage a été intéressant, j’ai de nouvelles pistes à explorer. Une fois la vidéo terminée, je suis allé attendre mon train et retour sur Lyon.

petite IPA locale

Bilan du séjour

J’ai vraiment adoré ce séjour. Trop court à mon goût et je n’ai qu’une hâte, y retourner. Janvier arrivera bien vite. Même si je n’ai pas rencontrer directement rencontré des personnes pour un travail à mon arrivée, j’ai des idées, des pistes éventuelles à creuser pour arriver à mon but. Je sais que le chemin sera long et difficile, mais le jeu en vaut la chandelle. Je suis impatient de vivre l’expérience, le grand saut. Peu importe ce que me réserve l’avenir, je suis prêt à l’accueillir, même si le froid canadien me fait peur pour mon arrivée, et à le vivre en plein. Je pense que j’ai évolué sur ce point. Même si j’ai un but, un objectif, je vais reprendre Robert Louis Stevenson:

« L’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage »

Pour terminer ce billet, je tiens à remercier encore une fois la Banque Nationale du Canada pour le concours et la Grosse Business pour mon accompagnement. Je souhaite bon courage à Barrons-nous pour leurs projets de vidéos touristiques au Québec. Merci encore à Florence de MeMyselfandMontreal pour les astuces et conseils. Et bonne continuation en France ou ailleurs pour Les Pauline. En un mot comme en cent: Merci à tous pour ce magnifique séjour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s